La perfection !

Je croyais que la perfection n’existait pas … Jusqu’à hier soir ! où il m’a été donné d’admirer le plus beau Spectacle que j’ai vu de toute ma vie, et Dieu sait ( mais lequel ?) qu’il m’ a été donné d’en voir à la pelle au cours des dernières décennies …

Pourtant cet ambitieux projet avait tout d’une chausse trappe puisqu’il s’agissait de faire une nouvelle version d’une comédie musicale qui avait été un gros succès à chacune de ses reprises. Grande était donc la tentation du  » c’était mieux avant  » tant en vogue actuellement …

Certes, la base était solide : des chansons devenues cultes, un livret aux accents prémonitoires qui 44 ans plus tard est d’une actualité sidérante ( les hordes sauvages venues de banlieue, l’arrivée au pouvoir d’un dictateur, les amours impossibles …) mais pouvait on faire mieux?  l’histoire n’avait elle pas vieilli ? les jeunes chanteurs seraient-ils à la hauteur de leurs ainé(e)s ? ne valait il pas mieux rester avec nos souvenirs qui comme pour tout grand cru se sont bonifiés au fil des années ?

Mes stupides interrogations ont été balayées dès les premières minutes ! durant 2h30 le nombreux public présent a été atomisé par tout ce qu’il voyait : un décor époustouflant et évolutif, des effets spéciaux surprenants et efficaces, des costumes sortis du cerveau d’un génie, des chorégraphies modernes et osées, des éclairages d’une élégance et d’une beauté atteignant le sublime mais toujours au service de l’histoire, des arrangements musicaux modernisés tout en respectant les mélodies qui tournent dans nos mémoires, un cast d’inconnus qui ne le resteront pas longtemps, une mise en scène sublime, intelligente, elle aussi toujours au service de l’œuvre… 

Vous avez compris que je parle là d’un CHEF D’OEUVRE rendu possible par le travail acharné de deux êtres d’exception : Raphaël Hamburger à la baguette et Thierry Suc à la production. 

Il fallait être fou furieux ou inconscient pour se lancer en 2020 dans un tel projet. Thierry l’a fait et il a gagné : STARMANIA va être LE SPECTACLE de la décennie, il va sans doute s’exporter dans le monde entier car ni les anglais, ni les américains, pourtant grands spécialistes dans ce domaine si particulier n’arrivent à la cheville de ce que j’ai vu hier soir à Marseille.

Je n’ai que 2 regrets vite effacés :

que Michel & France n’aient pu voir ce spectacle ( et en même temps je me dis qu’eux vivants, ce spectacle n’aurait pas été le même car c’est la modernité et le talent de Raphaël qui ont permis cette évolution/ révolution )

que Thierry ne puisse pas arrêter sa carrière après un tel chef d’œuvre de production ( et en même temps, connaissant  » la Bête » je sais qu’il est capable de faire mieux…et que la profession a besoin de lui car les nouveaux arrivants dans le métier sont des comptables sortis des écoles de commerce… 

Vous l’avez compris: courrez voir STARMANIA à Paris et en Province !

Quand l’argent bien dépensé se met au service du talent et des idées cela donne un Spectacle qui touche le Sublime

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire