QUESTIONS POUR UN CHAMPION (11)

Ma femme, qui est ma première lectrice et première critique, juste avant que les billets ne soient mis en ligne (on n’est jamais trop prudent… elle a évité quelques dérapages …) m’a fait cette réflexion :

« Ne trouves-tu pas que tes billets, qui sont certes le reflet de tes pensées, donc de ta personnalité, ne pourraient pas, de temps à autre, être plus légers, moins dans la critique permanente ? Ta nature de « ronchon » te pousse à n’être jamais content, à ne voir que le verre à moitié vide, mais tu as tout de même vécu de jolies choses, non ? Alors pourquoi ne pas en tenir compte, sois un peu positif, tu verras ça te fera du bien… et à moi aussi » … (elle n’oublie jamais, malgré son altruisme, de penser un tout petit peu à elle …si elle peut joindre l’agréable à l’utile … pourquoi s’en priverait elle ?)

Donc, après ce w-e pascal quelque peu maussade et tristounet, je vais l’écouter ( je n’ose pas écrire : lui obéir …) et je vous propose que nous nous amusions au jeu des devinettes …

J’ai eu le privilège, tout au long de ma vie, de rencontrer des personnes « différentes », qui « sortaient de l’ordinaire » comme on dit chez ceux qui sont trop heureux d’être « comme tout le monde, dans le moule » … aussi je vous propose une liste de gens et je vous fournis quelques indices afin de vous permettre de mettre un nom sur chaque profil … Sachez que ces personnes ne se connaissent pas forcément entre elles, sont d’origine et de milieux professionnels différents, que ces rencontres s’étalent sur un demi siècle et que je vous les donne dans le désordre, pour que le jeu soit plus amusant ( on peut rêver ) …

 

PERSONNAGE 1

Ce musicien s’est fait mondialement connaitre dans les années 60 en ayant une idée de génie : rendre accessible au plus grand nombre un certain compositeur classique en adaptant son œuvre en Jazz … il a écrit également des musiques de feuilletons très célèbres pour la télévision française (on dit maintenant « séries »). Ayant toujours eu un côté « Mère Térésa », il s’est intéressé aux cas désespérés de l’espèce humaine, ce qui l’a amené en 1966 à donner sa chance à un mouflet en lui faisant rencontrer un célèbre humoriste de l’époque. Je me souviens encore de sa question à l’issue de notre rencontre

« Est-ce que tu t’y connais en sonorisation ? »

« Non Monsieur »

« Parfait. A partir de maintenant tu es le sonorisateur de … et de … »

Sa phrase à peine achevée, il se précipita sur son téléphone, composa un numéro et dit de façon péremptoire :

« Bonsoir Guy, tu m’as demandé de te trouver un sonorisateur, il est là devant moi. Peut-il venir te voir demain ? »

Silence.

« OK demain 15h chez toi. Oui, je lui donne ton adresse. Embrasse Sophie. »

Il était complètement fou ! … il venait de changer ma vie … à tout jamais !

 

PERSONNAGE 2

 

C’est un être à la personnalité clivante. Après de brillantes études, il devint Maitre de Conférence à Polytechnique tout en s’engageant auprès d’un homme politique qui avait l’image d’un « looser », avant de connaitre un destin qu’aucun medium n’aurait osé prédire … il a toujours préféré être dans l’ombre pour tirer les ficelles loin des projecteurs… Certains le prennent pour un génie de l’analyse politique et financière, d’autres pour un spécialiste du plagiat littéraire et pour un ex -courtisan servile totalement dévoué à son Maître, jusqu’à la mort de celui-ci. Depuis, il s’est reconverti dans le conseil, l’écriture et la direction d’orchestres (il est d’ailleurs très souvent raillé dans les salons bobo – parisiens pour son éclectisme …)

 

PERSONNAGE 3

 

Très intelligent par rapport à ses confrères, sa reconversion était une formidable réussite jusqu’à ce qu’un complot ourdi en Helvétie, faute de l’avoir tué définitivement, l’ait mis sur la touche pour quelques années… il devenait trop gênant pour un système admirablement bien huilé, où l’argent coulait à flot. Il était de notoriété publique que, au même titre que le Vatican en Italie, l’institution dont il briguait le titre suprême était un État dans L’État avec ses propres lois … Il allait être élu, donc « faire le ménage » … il en avait fait son programme … il était «  Le Chevalier blanc de l’herbe verte » … il fallait donc l’abattre … pour que les personnes en place puissent garder leurs privilèges … Qu’ils sachent que, comme Edmond Dantès, sa vengeance sera terrible … elle interviendra en 2020 !

 

PERSONNAGE 4

 

Voici un homme très célèbre, bien que vivant normalement et connaissant le prix d’une baguette de pain … et d’une bouteille de Château Pétrus ! Son caractère « ronchon » et sa mauvaise foi légendaire, qu’il a l’honnêteté de revendiquer, en font un être à l’abord peu engageant alors qu’en réalité, il est d’une bonté et d’une générosité sans nulle autre pareille. Très fidèle en amitié, c’est un « taiseux » à l’humour acide et ravageur qui refuse de faire état de ses sentiments. Même ses proches collaborateurs qui lui donnent entière satisfaction depuis des décennies, n’ont aucune chance de recevoir un compliment ! Sa carrière, loin d’être linéaire, a été bâtie sur le socle du talent, de l’intelligence et de la pudeur, avec un souci permanent de ne jamais se compromettre. Il a connu une réussite professionnelle dans plusieurs domaines et est devenu au fil des années le symbole de l’être humain honnête paré d’une classe extrême … il est l’archétype de l’homme qui est devenu beau en prenant des rides … Sur le plan personnel, Il est le Patriarche d’une famille recomposée modèle, ce qui , d’après ce que l’on peut lire dans la presse, est plutôt rare  par les temps qui courent …

 

PERSONNAGE 5

 

Né à Nevers, il passa son enfance et son adolescence dans une petite ville de l’Isère où sa maman l’initia ,dans le kiosque du Parc municipal, à ce qui sera plus tard le métier qu’il exerce depuis comme un sacerdoce… depuis l’âge de 16 ans, il fut l’apprenti des plus grands mais dès 1980, l’élève  en passant  » La Barrière  » , dépassa ses Maîtres pour ne plus quitter la 1° place. Ses talents professionnels immenses et mondialement reconnus, sont pourtant très en deçà de ses qualités humaines… Chez lui, l’ami compte plus que le client, l’humour plus que l’épaisseur du portefeuille, et preuve de ses qualités de « chef de bande bien aimé », dans une profession ou le « turn-over » est important, dans son « Navire – Amiral », vous croiserez des collaborateurs qui ont plus de 25 ans de maison… mais que les fans du jeunisme soient rassurés, vous y verrez également de jeunes pousses apprenant leur métier dans le plus bel écrin de Paris…

 

PERSONNAGE 6

 

Il fut un homme politique qui eut d’importantes responsabilités dans divers gouvernements… Il a toujours voulu conserver une assise locale et il fut élu à de nombreuses reprises député et maire d’une grande ville. Ayant eu le tort d’avoir des idées novatrices dans une époque très conservatrice, un complot fut organisé de main de maitre contre lui, ce qui, ajouté à quelques maladresses qu’il reconnut, lui fit perdre tout espoir pour une élection présidentielle… J’ai eu le privilège de le rencontrer en Novembre 1989, lors d’une soirée à but caritatif. Après le concert, les Artistes, musiciens et personnalités locales s’étaient retrouvés dans un restaurant. Il arriva en retard, se dirigea au pas de course, comme il en avait l’habitude, vers la table des Artistes pour les remercier d’avoir choisi sa ville comme étape d’un soir, puis vint directement à notre table, celle des sans-grades, et avec sa voix à l’intonation légendaire me dit :

« Vous permettez que je dine avec vous ? vous pouvez me faire une petite place ? »

Nous restâmes sans voix, et en son agréable et divertissante compagnie, nous avons pu la retrouver pour lui poser toutes les questions que son destin hors norme nous inspirait …

 

PERSONNAGE 7

 

Il fut un père de substitution durant les 12 premières années du triste sire qui écrit ces lignes. Les aléas de la vie m’ont amené dans la cheminée de son petit logement en province où il eut la lourde charge de me donner les fondements de mon éducation. Étant un « anarchiste altruiste et social » (si ça existe … la preuve …) il a essayé de m’ enseigner quelques valeurs de base afin de m’ éviter de nombreuses désillusions dans ma vie d‘adulte … il est hélas parti trop tôt pour pouvoir vérifier si son élève adoré avait su faire fructifier ses conseils … Vous qui me connaissez, avez la réponse … Je suis certain qu’il se souvient du premier principe qu’il m’a inculqué à la porte de l’école maternelle lors de ma première rentrée scolaire :

« Mon Claudy, n’oublie pas que durant toute ta vie tu ne dois avoir « ni Dieu ni Maître »

Il  le répéta chaque matin durant 10 ans … ( voir Billet n° 1 pour les lecteurs les plus assidus …)

 

N.B 1 : A vendredi … si je ne me mets pas en grève pour faire comme tout le monde. Je vais en parler à Philippe Martinez, ce merveilleux humaniste visionnaire à l’œil rieur et à la moustache conquérante …

N.B 2 : Si ce petit jeu sans prétention a amusé certains d’entre vous, écrivez-le, j’ai encore quelques noms en réserve … mais sachez que j’ai également une liste de personnes qu’il eut été préférable que je ne croise pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.