GARDE A VUE !(02)

Je sors de 36h de garde à vue mais je dois faire amende honorable car je me suis fort mal conduit …  J’étais dans un bar quand une jeune femme est venue me demander si j’avais du feu. Elle était jolie, brune, très classe, petite, fine avec de jolies formes, des dents d’une blancheur exquise, un sourire à damner tous les saints et une voix d’une douceur extrême…

Le dialogue s’engagea :

– Pardon Monsieur, excusez-moi de vous déranger.
– Je vous en prie.
– Auriez-vous du feu ?
– Désolé Mademoiselle, mais j’ai arrêté de fumer il y a plus de 15 ans, et croyez moi qu’aujourd’hui je le regrette amèrement car j’aurais adoré vous allumer.
– La police ? où est la police ? s’écria-t-elle alors que son corps était agité de soubresauts incontrôlés provoqués par la violence des propos qu’elle venait d’entendre.

Immédiatement, l’aubergiste appela le numéro d’urgence de la « Police des femmes » un 08 gratuit ouvert 24h /24 et 7j /7 pour demander qu’une patrouille de la PVFF (Police des Violences Faites aux Femmes) vienne de suite arrêter un dangereux malfaiteur « qui ne devait pas en être à son coup d’essai vu son assurance et son arrogance » dixit le tenancier du bar.

Trois minutes plus tard, 4 policiers me menottaient en raison de  la dangerosité que je représentais, pour m’emmener au poste. Une fois arrivé, sans ménagement on m’ordonna de m’asseoir dans une grande salle où des dizaines d’hommes l’air penaud et contrit attendaient leur tour pour une audition qui déterminerait la suite de leur journée, voire de leur carrière et de leur vie.

Je demandais :

– Pardon Monsieur le policier

– Commissaire, je suis commissaire

– Ah ! pardon monsieur le commissaire, pour combien de temps en ai-je à votre avis ?

– Ecoutez, vous avez de la chance aujourd’hui, vous n’êtes qu’une centaine donc je pense que ce soir, demain matin au plus tard vous serez fixé …

– Pourquoi d’habitude il y a plus de monde ?

– Ne m’en parlez pas, ça n’arrête pas. La semaine dernière, nous avons dû réquisitionner Bercy pour parquer tous les délinquants et le dernier à être auditionné est sorti 5 jours après. Bercy a dû annuler 2 concerts d’artistes internationaux et 1 concert de Shy’m ( vous vous rendez compte ! ) mais le jeu en vaut la chandelle si nous voulons assainir les rapports homme/femme et arriver à une société d’égalité parfaite où une femme incapable aura les mêmes droits qu’un homme intelligent et une fainéante syndiquée adhérente de la CGT  les mêmes prérogatives qu’un être courageux, volontaire et créatif  …

– Ah ? je vois ! c’est à ce point ?

– Vous savez, la violence des propos sexistes atteint un niveau insupportable et si cela continue la société va devoir se transformer et les femmes devenir homosexuelles et vivre parquées pour avoir la paix. Il nous faut réagir rapidement  et fort heureusement Marlène Schiappa a pris ce dossier à bras le corps ( sic ) avec sa retenue et son intelligence que le Monde entier nous envie. Les progrès se font déjà sentir. Cette femme est une visionnaire et ce qu’elle est en train de réaliser la positionne dans la lignée des grandes femmes du XXI° siècle et elle laissera une trace au moins aussi importante que Marie Curie & Simone Veil. Êtes-vous marié ?

– Oui pourquoi ?

– D’une part cela aggrave votre cas car « étant casé » vous n’avez pas à importuner une autre femme et ensuite nous allons interroger par téléphone votre épouse pour mieux appréhender votre personnalité.

Après 8 heures d’attente vint enfin mon tour.

Après avoir décliné mon identité, l’audition pouvait commencer.

– Je dois d’abord vous préciser que nous avons pu nous entretenir avec votre épouse et que sa déposition nous permet de mieux cerner vos déviances.

– Ah bon ? que vous a-t-elle dit ?

– Je ne suis pas obligé de vous répondre mais il parait que depuis 25 ans vous lui dites tous les matins au réveil et le soir avant de vous endormir que vous la trouvez jolie, que vous avez envie d’elle et que vous l’aimez ?

– Oui et alors ?

– Et alors ? vous plaisantez ? si ça, ce n’est pas du harcèlement c’est quoi ? vous vous mettez un peu à sa place non ? entendre 2 fois par jours une telle incitation à la débauche, ça ne vous choque pas ? et il paraitrait même qu’il vous arrive de le lui dire en pleine journée, et même devant témoin, jeudi dernier, vous lui avez affirmé  » Tu me plais tellement que, quand il t’arrive de n’être pas jolie, je te trouve belle  » ( pour le lecteur cette jolie phrase a été empruntée à S. Guitry )

– Ben oui, je l’aime donc c’est normal.

– Non monsieur, ce n’est pas normal, c’est du harcèlement vous dis je …

– Mais en 25 ans, ma femme ne s’en ai jamais plaint

– Bien évidemment car elle doit craindre une réaction violente de votre part donc elle se retient… elle vit dans l’angoisse permanente …elle est victime de votre torture psychologique …

– Vous êtes fou ! moi violenter mon épouse que j’adore ?…

– Vous dites tous ça mais croyez-moi on en a vu des …

Avant d’avoir pu finir sa phrase, l’inspecteur de la PVFF fut interrompu par l’irruption du commissaire dans le bureau.

– Bon allez, vous êtes libre Monsieur. Comme c’est votre 1° délit, vous bénéficiez de notre mansuétude, mais que cela vous serve de leçon. En cas de récidive, vous passerez devant un tribunal populaire composé de féministes issues de la mouvance « Yvette Roudy » ! Vous devinez ce qu’il adviendra de vous : perte de votre travail, tonte de vos cheveux en public et travaux d’intérêt général dans le harem d’un Pays ami progressiste comme le Qatar ou l’Arabie Saoudite.

Après avoir remis mes lacets et récupéré ma montre je pus enfin rentrer chez moi où m’attendait ma chérie avec une anxiété non dissimulée devant mon important retard dont elle ignorait la raison.

– Tu as l’air préoccupé et fatigué ! Viens mon Amour, je t’ai préparé un petit en-cas. Tu ne m’as pas dit que tu m’aimais ?

– Tu sais je n’en ai plus le droit. Je m’en veux tellement de t’avoir rendue malheureuse durant ces 25 années ! J’espère que tu sauras me pardonner…

– Pourquoi dis tu ça ? tu es fou ! je suis si heureuse avec toi…

A bientôt …

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.